DPE : les acheteurs l’utilisent pour négocier les prix

Publié le 15 Juin 2022

D’après une récente étude, de plus en plus d’acheteurs prennent en compte le diagnostic de performance énergétique pour acheter un logement. La raison ? Les mesures qui interdiront prochainement la location des passoires thermiques. Les acquéreurs utilisent désormais la classe énergétique du bien pour négocier son prix de vente à la baisse au vu des travaux d’amélioration énergétique à réaliser, mais aussi parce que la notion de “bien-être” est devenue plus importante ces derniers temps. Détails !
81 % des acquéreurs étudient le DPE 
Une étude réalisée entre le 22 février 2022 et le 9 mars 2022 sur les sites d’annonces immobilières, Logic-Immo et SeLoger, par OpinionWay pour le dernier Observatoire du moral immobilier, révèle que 81 % des personnes qui souhaitent acheter un bien immobilier étudient en premier lieu le DPE et retiennent la classe énergétique indiquée sur l’annonce. Il s’agit d’un critère de choix important, pour 88 % d’entre eux, et pour deux raisons, l’importance des travaux d’amélioration énergétique à réaliser qui pourrait permettre de négocier considérablement le prix de vente, mais aussi la notion de “bien-être”, devenue essentielle depuis la crise Covid. Cependant, l’étude permet aussi d’apprendre que seulement 30 % des vendeurs d’un bien immobilier connaissent le DPE de leur logement, ce qui peut devenir pénalisant pour eux et pour vendre… Il est primordial que le vendeur connaisse les moindres détails du bien à vendre pour vendre vite et au meilleur prix.
84 % souhaitent acheter un bien avec des travaux
L’étude démontre également que 84 % des acheteurs n’ont pas peur d’acquérir un bien avec des travaux à réaliser. Pour les acquéreurs à la recherche d’un logement de 500.000 euros et plus, le taux passe à 93 %. Pour eux, l’avantage d’acquérir un bien à rénover permet de trouver plus facilement dans le secteur voulu (49%), d’avoir une surface habitable plus grande (34 %), de pouvoir aménager et décorer le bien avec ses propres envies (50%), mais surtout de pouvoir négocier le prix de vente à la baisse auprès du vendeur (92 %). Néanmoins, il faut noter que l’année 2021 a été exceptionnelle pour le marché immobilier et qu’il faudra s’attendre à un recul des ventes en 2022 en raison de l’augmentation des taux d’intérêt des prêts immobiliers.

« Retour aux actualités
Nos autres diagnostics
Amiante
Plomb
Gaz
DPE
Électricité
Termites
ERP
Loi Carrez
Loi Boutin